13 juin - Concombre électrique, Ginger Beer et Punch planteur

2019-06-13 Dégustation Alain Boom

BIÈRES :

Concombre électrique – 3,7 % - Brasseurs du Monde – Saint-Hyacinthe (QC)
Cette bière légèrement surette de type « gose » est brassée avec un peu de grains de coriandre moulue,  ainsi qu'une touche de sel et a été aromatisée avec des concombres. Bien désaltérante et des plus originales, elle se présentera bien à l'apéro avec des fromages et des crudités ou en accompagnement de viandes blanches ou d'une salade.

Ginger beer – 5  % - Microbrasserie du lièvre – Mont-Laurier (QC)
Bière blonde dorée avec du caractère. L'utilisation de racine de gingembre frais utilisé durant le brassage donne un aspect mordant à cette bière aromatique. On y perçoit bien sûr des saveurs de gingembre, mais aussi d'autres effluves épicées. Un classique avec des sushis et tout autre plat de la cuisine asiatique... ou tout simplement pour les grands amateurs de « ginger ale » !


Pour le cocktail de la semaine, un classique : Le Punch planteur

Ingrédients :
1,5 oz de rhum brun
1 oz de jus d'orange (fraichement pressé si possible)
1 oz de jus d'ananas (frais si possible)
0,66 (2/3) oz de jus de citron (fraichement pressé si possible)
0,33 (1/3) oz de sirop de grenadine
0,33 (1/3) oz de sirop simple (sirop de canne à sucre)
3 traits d'Angostura (amer)
Glaçons

Méthode    :
Mélanger les ingrédients (sauf l' Angostura) avec de la glace dans un shakeur, bien agiter. Verser, au travers d’un filtre à cocktail pour retenir les glaçons, dans un verre de type highball avec deux ou trois cubes de glace fraîche. Ajouter 3 traits d'Angostura. Décorer avec une tranche d'ananas ou d'orange et une cerise.

Note   : Ce cocktail est connu en anglais sous le nom de Planter’s Punch. Bien qu'il existe plusieurs variantes de cette recette des Caraïbes, celle que j’ai utilisée ici me semble une des plus intéressantes et c'est la recette du « Punch planteur » qui figure dans la liste officielle de L'International Bartenders Association.

Nous remercions le Marché Dessaules de Saint-Hyacinthe pour leur participation à cette chronique.