CANNABIS: Le pot de la rue "impropre" à la consommation

Les consommateurs de cannabis vont gagner en qualité avec les SAQ du pot.

Le pot vendu dans la rue contient des produits toxiques comme des pesticides et des champignons selon des tests en laboratoire effectués par La Presse.

Il peut aussi contenir beaucoup plus de THC que le cannabis autorisé par Santé Canada..

Un échantillon provenant du Centre compassion de Montréal a été classé "impropre" à la consommation en raison de la présence élevée de bactéries nocives pour la santé. 

Pourtant, ce centre est supposé offrir un moyen d'apaiser les souffrances des personnes malades. 

Sur 5 échantillons testés, seuls ceux produits par des firmes homologuées rencontrent les standards de l'industrie. 

 

Une manne pour les entrepreneurs

Par ailleurs, la légalisation du pot fait saliver de nombreux millionnaires qui cachent leur argent dans les paradis fiscaux.

40% des producteurs de marijuana autorisés au Canada bénéficient de financement provenant d'argent à l'abri de l'impôt selon une enquête du Journal de Montréal. 

165 millions de dollars ont été investis dans l'industrie canadienne depuis deux ans. 

Aurora Cannabis qui possède une usine à Pointe-Claire, dans l'ouest de Montréal, a obtenu 33 millions de dollars provenant des Ïles Caïmans et de la Barbade. 

Avec la collaboration d'Étienne Phénix, journaliste Bell Média.