Carole Thomas reçoit sa sentence après avoir inventé une histoire de viol

Carole Thomas écope d'une sentence de 15 mois à purger dans la collectivité et d'une probation de 2 ans.

Elle s'était retrouvée devant la justice pour avoir faussement prétendu avoir été victime d'une agression sexuelle. 

Elle faisait face à des accusations de méfait public, fabrication et d'utilisation de faux document et fraude de plus de 5000 dollars à l'endroit de l'IVAC.

Cette histoire remonte à 2014-15. Elle était survenue quelques mois après le meurtre de Jenique Dalcourt.

En plus d'avoir reconnu sa culpabilité, Carole Thomas a adressé des excuses aux policiers de Longueuil, qu'elle accusait d'avoir été négligents à l'endroit de sa plainte.