Collision évitée de peu entre deux avions à l'aéroport Montréal-Trudeau

Airbus A310-304 - Wikimedia Commons

Une collision en plein ciel entre deux avions a été évitée de peu, près de l'aéroport Montréal-Trudeau, l'an dernier.

Un Airbus A310 d'Air Transat et un Cessna 421 sont passés très près l'un de l'autre alors qu'ils étaient au-dessus de Lanaudière en approche pour atterrir, en mai 2018.

Moins de 500 pieds séparaient les deux aéronefs verticalement, selon ce que révèle un rapport d'enquête du Bureau de la sécurité des transports publié aujourd'hui. Ils auraient dû se trouver à au moins 1000 pieds. Ils étaient également à 1,7 mille marin latéralement et l'espacement latéral minimal requis est de 3 milles marins.

Le Bureau de la sécurité des transports du Canada établi qu’un manque de personnel et un écart par rapport aux procédures normalisées par les contrôleurs de la circulation aérienne ont entraîné cette perte d’espacement. Il manquait 4 contrôleurs aériens.

«Sept contrôleurs de la circulation aérienne et un superviseur auraient dû être en poste ce soir-là, mais en raison d'absences et d'un malaise, il y avait seulement trois contrôleurs et un superviseur en poste. Ainsi, six secteurs de l'espace aérien qui sont normalement divisés entre les contrôleurs étaient regroupés et contrôlés par seulement trois contrôleurs, ce qui a agrandi la zone de responsabilité, la charge de travail et le niveau de complexité des tâches des contrôleurs présents.» indique le BST dans son rapport.

Gros plan de l’affichage de situation du Système canadien automatisé de la circulation aérienne de l’espace aérien de la sous-unité terminale de Montréal montrant l’Airbus (TSC485) virant à droite et franchissant 3500 pieds en descente pendant que le Cessna (C-GADG) vire à gauche en vol en palier à 4000 pieds. Les 2 aéronefs sont à 1,7 nm et à 500 pieds l’un de l’autre.

NAV CANADA, avec annotations du BST