Confondu avec un sanglier, son cochon domestique est abattu

Le propriétaire du cochon vietnamien qui a été abattu à Rougemont par les agents de la Faune vendredi dernier songe à porter plainte en déontologie policière.

Philippe Beauregard ne comprend pas que son animal domestique ait été confondu avec un sanglier.

«Il y a un manque quelque part. Il y avait des agents de police, des agents de la Faune et il y a une énorme différence entre un cochon vietnamien et un sanglier. Un sanglier a des crocs, c'est massif, c'est sauvage, on n'est pas capable d'approcher ça ! Piggy c'était un amour, elle répondait à son nom, elle avait la queue en tirebouchon et elle aimait les gens.», dit-il.

Il souhaite que le protocole d'intervention des agents de la Faune soit revu afin d'éviter qu'un tel évènement ne se reproduise.

La femelle était en cavale dans le rang de la Montagne lorsque les autorités ont été appelées sur les lieux.

Elle était parvenue à s'échapper de son enclos en raison de la terre qui avait ramolli avec la pluie.