Des milliers d'étudiants de Saint-Hyacinthe et du Québec marcheront pour le climat demain

Des étudiants du Cégep de Saint-Hyacinthe, du Cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu et de la Faculté de médecine vétérinaire seront en grève demain.  Comme d'autres étudiants à l'échelle du Québec, ils demandent des actions concrètes des municipalités et du gouvernement fédéral et provincial pour lutter contre le réchauffement climatique.

Ces étudiants réclament un plan de lutte aux changements climatiques plus ambitieux que ce qui est proposé actuellement, dans le cadre de «La planète s'invite à l'université».

Selon la présidente de l'Association des étudiants et étudiantes de la Faculté de médecine vétérinaire, Éloise Johnson, l'enjeu est à la fois individuel et planétaire.

À Saint-Hyacinthe, des étudiants du Cégep de Saint-Hyacinthe et de la Faculté de médecine vétérinaire de l'Université de Montréal seront en grève et prendront le départ à 9 heures devant l'ITA.

Ils passeront par le centre-ville et l'hôtel de ville et termineront le trajet devant la Faculté.  Des étudiants de l'Institut de technologie agroalimentaire pourraient aussi se joindre à la marche.

À l'échelle québécoise, on estime que 60 000 étudiants ont voté pour un débrayage d’une journée, ce vendredi. 

Au Cégep de Saint-Jean-sur-Richelieu, il n'y aura ni cours ni stage mais le Cégep sera tout de même ouvert.

Ils souhaitent « une loi climatique forçant l’atteinte des cibles recommandées par le Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat ».

Éloïse Johnson espère que les Maskoutains seront de la partie.

On invite toute la population de Saint-Hyacinthe à se joindre à nous.  Avec le Cégep de Saint-Hyacinthe, le vote à la Faculté, nous parlons de 6000 étudiants qui sont mobilisés. Il y a des actions qui peuvent être faites dans les municipalités, les gouvernements et des actions individuelles concrètes. Nous terminerons la marche vers 11h et des étudiants quitteront pour une plus grande marche à Montréal.