Diffamation : le maire de Chambly veut que ça cesse

Le maire de Chambly dénonce des propos diffamatoires à son endroit et celui de la municipalité.

La Ville a voté une résolution au conseil mardi soir pour mandater une firme d'avocat dans le dossier.

Denis Lavoie estime que des quatre citoyens ont dépassé les limites dans les derniers mois. « On vient de terminer une campagne électorale. La démocratie n'a pas donné raison à certains. Des fois, les gens perdent et sont incapables de faire la part des choses. On a attendu un certain temps et on a vu que la diffamation systémique de certaines personnes augmentait. Le conseil a pris une décision. »

Une mise en demeure sera envoyée à ces quatre individus. Une poursuite pourrait être entamée s'ils refusent de se rétracter.

Chambly est appuyé dans sa démarche juridique. L'appui provient de la mairesse de Saint-Mathias-sur-Richelieu et du maire de Richelieu qui ont connu des situations similaires.

Le maire Denis Lavoie se dit ouvert aux opinions divergentes tant qu'elles sont formulées dans le respect. « Commencer à dire que la Ville de Chambly est une putain et le maire son proxénète c'est intolérable et on ne tolérera pas ça. Faut faire comprendre à ces gens-là que le débat public ne se fait pas comme ça. »