Enfants molestés : Le pasteur de Longueuil et sa femme sont remis en liberté

Le pasteur qui aurait infligé divers sévices à des enfants arrêté par le Service de police de Longueuil hier (après une enquête initiée en février 2018) a été remis en liberté ce matin à Longueuil.  Lui et Carole Van Houtte reviennent en avril pour la suite des procédures.

D'ici à leur retour en cour à Longueuil, le 29 avril, ils doivent respecter plusieurs engagements et le pasteur a dû verser une caution de 500$. Le 29 avril, ils seront donc à l'étape de l'orientation et la déclaration. Parmi les conditions, le couple ne pourra officier un ministère de culte, entrer en contact avec les victimes et le pasteur doit remettre les armes qu'il possède à la police.

Mario Monette et Carole Van Houtte, âgés de 65 ans, font face à 32 chefs d'accusations, dont agression armée, voies de fait, avoir infligé des lésions corporelles, menaces, séquestration et incitation à commettre un acte criminel. Ils auraient fait au moins 8 victimes.

Le couple de bourreaux sévissait depuis 1974. Leur arrestation survient après une longue enquête entamée il y a un an.

En plus d’infliger des châtiments corporels à des enfants, le couple prêchait et encourageait ses fidèles à faire de même sur leurs propres enfants. Les suspects exerçaient un contrôle psychologique important sur certains membres de l’église. - Extrait du communiqué de la police de Longueuil

Mario Monette était à la tête de l’Église biblique baptiste métropolitaine sud, à St-Hubert.

Les policiers ont capté les images de l'arrestation, ce matin : 

 

Le SPAL demande à toute autre personne ayant de l’information concernant les actes commis par le pasteur et son épouse de contacter immédiatement le Service de police en composant le 450 463-7211. Toute information sera traitée de façon confidentielle.

(Avec la collaboration de Jean-François Desaulniers, journaliste Bell Média - Montérégie)