La famille Duceppe réclame 1,14 million $ à la résidence Lux Gouverneur

Lux Gouverneur

La résidence pour aînés où est morte d'hypothermie la mère de Gilles Duceppe est mise en demeure. L'ancien chef du Bloc québécois et sa famille réclament 1,14 million dollars au Lux Gouverneur situé dans l'est de Montréal.

Le 20 janvier dernier, Hélène Rowley Hotte Duceppe a agonisé au froid pendant 6 heures alors qu'elle est demeurée coincée à l'extérieur de l'établissement à la suite d'une fausse alarme incendie. La porte s'était verrouillée derrière la femme de 93 ans. Il faisait -35 degrés avec le refroidissement éolien et il neigeait.

La mise en demeure a été envoyée cet après-midi. On peut y lire que :

«Madame Rowley est décédée d'hypothermie dans des conditions atroces et inhumaines. Nos clients sont encore sous le choc de la perte de leur mère dans de pareilles circonstances. Les derniers instants de la vie de madame Rowley ont été ignobles.»

«Ce décès aurait pu être évité si vous n'aviez pas fait preuve d'irresponsabilité, de négligence, d'incurie et d'insouciance.»

Le mois dernier, la Coroner a déclaré que le décès de Mme Duceppe était évitable et a soulevé plusieurs manquements de la part de la résidence. 

La coroner met en évidence que l'employé qui a réarmé la porte derrière laquelle se trouvait Mme Rowley n'a pas vérifié derrière s'il y avait quelqu'un, on a dit aux pompiers qu'on avait fait le dénombrement des tours 1 et 3 alors que la coroner nous dit que ce n'est pas vrai [...] On n'a pas vérifié les caméras de surveillance qui était sous les yeux des employés. -L'avocat Me Marc-Antoine Cloutier du cabinet Trivium qui représente la famille Duceppe

Les avocats de la résidence pour aînés Lux Gouverneur ont 10 jours pour faire parvenir leur chèque, après quoi une poursuite sera intentée. La résidence n'a pas voulu réagir.