La Montérégie se dote d’un plan de lutte à la pauvreté de 11,8 M$

Prefets

Les élus et organismes de a Montérégie pourront lutter plus efficacement contre la pauvreté et l'exclusion sociale grâce à une enveloppe provenant du Fonds québécois d'initiatives sociales de 11,8 millions de dollars.

L'aide alimentaire, le logement, le transport et l'insertion socio-professionnelle des personnes à faible revenu sont des axes d'intervention déjà ciblés sur chacun des 3 territoires.  

Il s'agit d'un enveloppe dédiée du ministère du Travail et de l'Emploi.

Le fonds géré par la Table des préfets de la Montérégie se répartira ainsi: 2,6 millions de dollars pour l'ouest de la Montérégie, 3,9 millions de dollars pour l'est de la Montérégie et 4,1 millions de dollars pour l'agglomération de Longueuil. 

Une rencontre d'information sera organisée sur chacun de ces territoires pour identifier des projets, préciser les axes d'intervention et comment on peut investir les sommes.

Pour le chargé de projet à l'Alliance de la solidarité sociale de la Montérégie, Maxime Brault, il s'agit d'une excellente nouvelle.

«Il y a plusieurs éléments et des axes sur la table qui se préciseront à l'automne. La concertation se fera en deux temps et convergera vers un plan d'action. Il faudra voir, selon les territoires par exemple, quand on parle de sécurité alimentaire: est-ce qu'on parle de soutenir les paniers alimentaires ou créer des épiceries avec des coûts sociaux?   Quelles sont les besoins en terme de logement? C'est ce qu'il faut définir.»

L'entente conclue entre le gouvernement et la Table devrait permettre (d'ici 2023) en Montérégie des «inititaives concertées et structurantes» de lutte contre la pauvreté prise en charge par des organismes du milieu.