Le temps de réponse aux urgences diminue dans la Vallée-du-Richelieu

Nouveau logo RISIVR-min

Le temps de réponse aux interventions d'urgence a diminué dans la Vallée-du-Richelieu. Il est même plus court que ce qui a été projeté lors de la création de la Régie intermunicipale de sécurité incendie.

C'est ce qui ressort du bilan des cinq  premiers mois d'activité. La Régie est en activité depuis le 14 janvier dernier. Sa création visait à regrouper les services de Belœil, McMasterville, Mont-Saint-Hilaire, Otterburn Park, Saint-Basile-le-Grand et Saint-Mathieu-de-Belœil sous une seule entité.

Depuis la mi-janvier, le temps de réponse pour les interventions urbaines est de quatre minutes, c'est une minute de moins que ce qui avait été projeté. Même constat en milieu rural, le temps de réponse est de neuf minutes, alors l'objectif initial était que la réponse ne dépasse pas la barre des dix minutes.

Entre les mois de janvier et juin, la Régie a répondu à 409 appels pour différentes urgences, tant pour des incendies que des accidents de la route, ou encore des sauvetages nautiques et en montagne.

La Régie a par ailleurs amorcé un virage vert. Des équipes de prévention se promènent sur le territoire à bord de deux véhicules hybrides. La nouvelle flotte pourra également être utilisée lors de sinistres.