Pédiatrie sociale : L'Étoile se déplace dans le Haut-Richelieu

Une nouvelle ressource voit le jour dans le Haut-Richelieu afin de venir en aide aux enfants vulnérables. Dans une volonté de rejoindre les endroits plus éloignés du territoire, le centre l'Étoile, pédiatrie sociale en communauté du Haut-Richelieu met sur pied L'Étoile mobile.

L'Étoile qui est établi depuis dix ans dans Vieux-Saint-Jean a remarqué que les besoins se font sentir partout dans la MRC, mais que parfois il est difficile pour certaines clientèles de se rendre au centre. L'Étoile est donc en train d'aménager un autobus pour aller à la rencontre des enfants. 

« Les demandes et les besoins des enfants on en a un peu partout dans la MRC et on a trouvé une façon de pouvoir aller vers les enfants. Ce n'était pas pensable d'ouvrir un centre de pédiatrie sociale dans tous les milieux où il y avait ces besoins-là. Donc on a pensé au modèle d'avoir une véhicule qui serait aménagé en clinique médicale, pour les médecins, les infirmiès. Et une partie du véhicule qui serait aménagé en milieu de vie pour tout le côté psychosocial.» - Erik Christensen, directeur général de l'Étoile

L'aménagement de la carcasse d'autobus scolaire de 45 pieds subdivisée en clinique médicale et milieu de vie et l'ensemble du projet se chiffre à un million de dollars sur cinq ans. La moitié de la somme a été amassée grâce à divers partenaires majeures. 500 000$ demeurent à récolter au cours des cinq prochaines années, le directeur de l'Étoile se montre confiant d'y arriver. «D'ici décembre 2019 on devrait avoir le véhicule prêt à partir», précise monsieur Christensen.

L'étoile mobile ira dans différents milieux d'ici 2020. Quatre endroits du Haut-Richelieu ont été ciblés, soit Lacolle, Henryville, Saint-Blaise-sur-Richelieu et Saint-Georges-de-Clarenceville. L'autobus aménagé passera un mois consécutif dans chacun de ces endroits et y retournera trois fois dans l'année. L'équipe actuelle de médecins et d'intervenants de l'Étoile sera appelée à se déplacer avec le mobile, le directeur général prévoit également l'ajout de deux ou trois ressources supplémentaires. Le centre de pédiatrie social pense rejoindre 200 jeunes supplémentaires, pour un total de 500 enfants suivis.

Un projet-pilote de centre mobile est en cours à Lacolle depuis le mois de février. Une quinzaine de familles ont été vues en huit semaines. Le directeur général de l'Étoile estime qu'il s'agit d'un bon test. «C'est une clientèle qui est éloignée, où le transport n'est pas facile. Même si on va être mobile, on n'ira pas de maison en maison. On va être stationné à côté d'un centre communautaire par exemple. On va certains défis qu'on va avoir à résoudre, mais on est très satisfait du projet pilote», souligne Erik Christensen.