Saint-Bruno-de-Montarville : les résidents veulent un complexe sportif

Les résidents de St-Bruno-de-Montarville veulent d'un nouveau complexe sportif.

C'est ce qui ressort du processus de consultation mené par la Ville sur le sujet.

Les citoyens ont notamment été invités à répondre à un sondage.

Selon le rapport rendu public cette semaine, 7 répondants sur 10 sont en faveur du projet.

Quant à l'emplacement, le parc Rabastalière, il obtient 61 % des appuis.

Pour ce qui est des infrastructures d'un futur complexe multisport, une piscine est l'installation qui a été le plus demandée. « On le savait déjà, on en entend parler depuis plusieurs années à Saint-Bruno qu'il y a un manque à ce niveau-là », indique le conseiller Vincent Fortier.

« La question de la piscine revient constamment. En terme de fréquence, c'est la demande qui est la plus forte. Les sports de plateaux, que ce soit le badminton, le tennis, le volleyball, etc., reviennent souvent. Mais en deuxième position c'est la question d'une salle de conditionnement physique. » — Vincent Fortier, conseiller municipal

La construction du complexe forcerait toutefois le déménagement du terrain de baseball actuellement en place au parc Rabastalière. La mesure a donné lieu à une levée de boucliers dans les dernières semaines.

La Ville assure avoir entendu et compris les opposants, mais reste ferme. Saint-Bruno-de-Montarville tente de dissiper les craintes. « Si on est favorable pour la construction d'un complexe au parc Rabastalière, c'est parce qu'on veut un complexe accessible, de proximité », précise monsieur Fortier.

Un complexe sportif en marge de la ville, le long de l'autoroute ou au sud de la 116 demanderait plus de déplacements pour les usagers, ce qui n'est pas dans la vision de développement urbain de la Ville.

« On comprend qu'il y a un attachement au terrain de baseball pour différentes raisons.  Une chose est sûre, on ne veut pas construire un bloc de béton dans le centre-ville. On veut faire un réaménagement de parc, il va y avoir de la verdure, un toit vert, on veut quelque chose d'environnemental. » — Vincent Fortier.

La Ville poursuit ses démarches en vue de la réalisation du projet, notamment quant à la recherche de subvention. Des demandes seront acheminées aux deux paliers de gouvernement.