Situation dans les urgences: des moyens de pression pourraient être mis de l'avant

La situation est toujours critique dans les urgences du CISSS de la Montérégie Est.

Avec les éclosions annuelles d’influenza et de gastro-entérite, les professionnelles en soins de la région se disent épuisées.

Leur syndicat est aussi préoccupé et croit que le niveau d’épuisement actuel menace leur sécurité et celle de leurs patients.

Des moyens de pression pourraient donc être mis de l'avant prochainement.

Jean-Michel Varin, président du FIQ-SPSME:

« On est en train de prendre une décision à savoir si on va aller en moyens de pression s’il n'y a rien qui change. Quel sera notre moyen de pression? Est-ce ça va être un article promotionnel? Est-ce que ça va être des manifestations? Pour l'instant, c'est encore tôt pour prendre la décision, mais on est à cogiter à trouver un plan d'action s’il n'y a rien qui change dans les jours à venir. »