Un éleveur de St-Jude accusé de cruauté et de négligence envers les animaux

Le propriétaire d'une ferme d'élevage d'animaux à fourrure de la Montérégie devra payer 5000$ et effectuer 75 heures de travaux communautaires.

Jean-Luc Rodier a plaidé coupable à trois chefs d'accusations de cruauté et de négligence envers les animaux.

Les faits reprochés concernent notamment des renards élevés pour leur fourrure et deux chiens.

Il lui sera donc interdit de posséder des animaux autres que des visons pour les 15 prochaines années.

C'est d'ailleurs la première fois qu'un éleveur d'animaux à fourrure est condamné pour cruauté animale au pays.