Un réseau de trafic de cocaïne démantelé en Montérégie et Montréal

Trois hommes et six femmes de 20 à 56 ans ont été arrêtés et comparaissent à Valleyfield en lien avec un vaste réseau de trafic de stupéfiants qui opérait en Montérégie mais qui avait des antennes à Montréal, Lanaudière et dans les Laurentides.

Une vingtaine de perquisitions ont été orchestrées en lien avec un réseau de trafiquants de cocaine, dans une opération concertée avec le Sûreté du Québec, le SPVM, le Service de police de l'agglomération de Longueuil et celui de Saint-Jean-sur-Richelieu.

Cet après-midi à Valleyfield, les suspects sont accusés de trafic et de possession de stupéfiants dans le but d'en faire le trafic, au terme de l'enquête initiée en janvier.

La tête dirigeante était en lien direct avec les Hells Angels du secteur Valleyfield mais ailleurs en Montérégie.   

Au moins 13 résidences ont été perquisitionnées de même que 9 véhicules.

Un bilan complet des quantités saisies sera fait demain.

Le sergent Claude Denis explique que le réseau avait des tentacules étendues et que l'enquête se poursuit.

 «On parle de perquisitions à Valleyfield, Verdun, Brownsburgh-Chatham, Saint-Gabriel-de-Brandon et le bilan complet viendra demain. L'opération mobilise 115 policiers de plusieurs corps policiers dont la SQ et d'autres corps municipaux et unités d'enquête.  Le Service de l'identité judiciaire et les maîtres-chiens sont aussi mis à contribution. La tête dirigeante entretiendrait des liens avec des Hells Angels et le réseau était bien structuré en Montérégie et ailleurs. »