12 mois dans la collectivité pour Denis Yergeau

Denis Yergeau écope de 12 mois de prison dans la collectivité pour une accusation de contact sexuel sur une enfant âgée de moins de 16 ans.

L'homme de 72 ans de Magog a reconnu avoir posé les gestes entre le 1er mai 2008 et le 17 mars 2009 à Drummondville.

Un arrêt des procédures a été prononcé concernant un autre chef de contact sexuel ainsi que pour l'accusation d'agression sexuelle.

Outre la peine dans la collectivité, il devra notamment fournir un échantillon d'ADN et sera inscrit au registre des délinquants sexuels pour 20 ans.

Denis Yergeau a déjà fait les manchettes l'année dernière pour un cas similaire. Il faisait face à 4 chefs d'accusation pour des crimes sexuels.

Les accusations sont tombées en juillet 2018 en raison de l'arrêt Jordan.