3,7M$ et 33 ressources de plus à la DPJ Mauricie/Centre-du-Québec

DPJ - Enfant triste autre - I Stock Wavebreakmedia

Québec injecte 3,7 millions de dollars dans la direction de la protection de la jeunesse (DPJ) en Mauricie et au Centre-du-Québec.

L'argent permettra l'embauche d'intervenants, une trentaine supplémentaire, et la réduction des listes d'attentes dans les DPJ.

Pour l'ensemble du Québec, il s'agit de 47M$ et l'embauche de près de 400 ressources.

L'annonce survient tout juste après le rapport d'enquête du CIUSSS de l'Estrie sur la mort d'une fillette de 7 ans à Granby en avril dernier.

Personne n'est blâmé à la DPJ pour le décès tragique de l'enfant. Le rapport d'enquête  révèle plutôt que c'est le système au complet qui a failli.

14 recommandations sont faites pour assurer la sécurité et le développement des enfants, dont celle d'améliorer la collaboration entre les différents partenaires.

L'annonce survient aussi peu de temps après la sortie de l'enquête de la Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse sur les services en famille d'accueil de la DPJ en Mauricie et au Centre-du-Québec qui démontre de graves lacunes pour la santé et la sécurité des enfants.