Allocation canadienne pour enfants et accord ÉU/Mexique/Canada

Le ministre fédéral, Jean-Yves Duclos, était de passage à Drummondville hier (mercredi) pour aborder les deux sujets.

L'accord conclu par les États-Unis, le Mexique et le Canada et l'Allocation canadienne étaient à l'ordre du jour.

En visite chez Soucy Rivalair, M. Duclos a affirmé que l'accord États-Unis/Mexique/Canada était un bon accord pour les entreprises du grand Drummond.

"L'incertitude de ne pas être capable de vendre nos produits à l'étranger pour les entreprises et les travailleurs de Drummondville, c'est une incertitude qui est très dommageable, parce que si on avait écouté M. Trump, on aurait eu un mauvais accord. Là on a un bon accord qui va faire en sorte qu'au cours des prochaines années, et à long terme, on va pouvoir continuer à développer notre secteur manufacturier ici à Drummondville."

L'accord États-Unis/Mexique/Canada n'est pas encore clair pour tous, mais l'entente en elle-même semble rassurer plusieurs entrepreneurs.

C'est le cas chez Soucy. 

 

Danielle Lamarre est directrice corporative/marketing/communication :

" On était heureux qu'il y ait un accord de signé. Maintenant de connaître l'ensemble des détails de cet accord, il y a encore des lectures à faire, il y a encore des choses à évaluer. Au moins, l'incertitude n'est plus là, l'inquiétude n'est plus là, l'accord est signé."

 

Concernant l'Allocation canadienne pour enfants (ACE), elle sera bonifiée. La mesure touche plus de 11 000 familles de Drummondville.

L'ACE a été augmentée de façon à suivre le rythme du coût de la vie deux ans avant la date prévue. 

Pour 2018-2019, la prestation annuelle maximale de l'ACE sera de 6 496 $ par enfant âgé de moins de six ans, et de 5 481 $ par enfant âgé de six à dix-sept ans.