Amendes et prison pour deux promoteurs Drummondvillois

justice 4

Deux promoteurs qui ont fait des affaires à Drummondville sont condamnés à des amendes et des peines d'emprisonnement.

Michel Desroches et Fernando Charest ont écopé chacun de 18 mois de prison en plus d'amendes totalisant 340 000 $ dans le premier cas et 202 000 $ pour l'autre. Des amendes totalisant plus de 115 000 $ ont aussi été imposées à deux entreprises à numéros. 

Les deux individus ont recruté des personnes afin de joindre un prétendu club d'investissements privés au cours des dernières années. Les 24 investisseurs visés ont investi une somme totale de 431 200 $, dont une partie leur a été remboursée par les défendeurs.

LONG PROCESSUS JUDICIAIRE

Toute cette décision découle d'une poursuite pénale intentée par l'Autorité des marchés financiers en 2016. Les défendeurs avaient plaidé coupables à 171 chefs d'accusation déposés en vertu de la Loi sur les valeurs mobilières.

Le juge Gilles Lafrenière a notamment retenu le fait que les infractions sont graves, qu'elles se sont étalées sur plus de 2 ans et les défendeurs ont abusé de la confiance des investisseurs.

M.Desroches et M.Charest avaient aussi été condamnés antérieurement à des peines de détention respectives de 15 mois et de 24 mois moins un jour à être purgées dans la collectivité pour des infractions de nature économique.