Anthony Ricard-Bérubé affirme s'être endormi au volant

Anthony Ricard Bérubé - PJ - Photo FB

Le procès d'un Drummondvillois accusé de conduite dangereuse ayant causé la mort a pris fin plus tôt que prévu dans le Bas St-Laurent.

Initialement prévu pour 4 jours, le procès d'Anthony Ricard-Bérubé s'est clôturé en moins de deux jours après l'audition de 11 témoins de la Couronne et notamment de l'accusé en Défense.

Son avocate a fait valoir que le jeune homme de 21 ans se serait endormi au volant juste avant la collision mortelle en mai 2018 sur la route 132 à St-Simon. L'impact a causé la mort d'André Fortier, un individu de 70 ans qui roulait en sens inverse au moment du drame.

Le juge a pris la cause en délibéré et devrait rendre sa décision le 13 septembre prochain.