Cellulaire au volant : déjà 10 ans.

La loi interdisant l'utilisation du cellulaire au volant a 10 ans, mais le nombre d'accidents causés par ce fléau n'est pas en baisse.

Selon des données du Journal de Montréal, plus de la moitié des accidents de la route sont causés par une distraction, bien souvent par le cellulaire.

Actuellement, les conducteurs fautifs écopent d'une amende allant de 80 à 100 $ et 4 points d'inaptitudes.

Pour plusieurs experts, la solution passerait par l'augmentation à 9 points d'inaptitudes. C'est l'avis du coroner drummondvillois, Yvon Garneau.

Ce changement ne figure pas à la récente refonte du Code de la sécurité routière.