Classes modulaires : On ne permettra pas ça une autre fois - A.Cusson

Drummondville durcit le ton concernant l'ajout imminent de roulottes qui agiront comme classes modulaires dans les stationnements de plusieurs écoles dès l'automne prochain.

Rappelons que 28 classes modulaires seront ajoutées, notamment sur les terrains des écoles aux Quatre-Vents, Jean-Raimbault et La Poudrière.

Le conseil municipal a voté à 6 contre 5 (un conseiller était absent) pour la modification du règlement d'urbanisme permettant ces ajouts, et ce, sur une période de 3 ans. En enlevant tout blâme à la Commission scolaire des Chênes, plusieurs conseillers municipaux ont signifié leur mécontentement quant au laxisme du ministère de l'Éducation dans le dossier qui a refusé des demandes d'agrandissements d'écoles pendant plus de 5 ans.

Alexandre Cusson, maire de Drummondville :

"C'est de dire, oui, on l'autorise pour 3 ans parce qu'on le sait que les nouvelles écoles ne seront pas prêtes avant ce temps. Cependant, ça ne passera pas comme une lettre à la poste en 2022, on ne permettra pas ça une autre fois ! En même temps, le conseil était très conscient qu'on ne pouvait pas bloquer ça. Ce n'est pas l'idéal des roulottes, mais c'est mieux qu'une cafétéria ou un gymnase qu'on enlèverait à tout le monde.