Classique hivernale : des retombées, mais un déficit

La Classique hivernale de Drummondville laissera finalement un manque à gagner de près de 144 000 $.

Les plus de 11 780 spectateurs n'ont pas été suffisants pour faire les frais de l'événement qui s'est tenu en févier dernier à proximité de la nouvelle bibliothèque.

Les prévisions optimistes et la création du stade en plein centre-ville (défi technique plus grand que prévu) furent des inconvénients.

La Ville et ces partenaires sont cependant satisfaits en raison des retombées économiques évaluées à près de 1,2 million $, en comptant les dépenses durant l'événement et l'impact médiatique.

Alexandre Cusson, maire de Drummondville, explique comment sera épongé le déficit :

 

Pour ce qui est de la Classique hivernale, M.Cusson est d'avis que la LHJMQ devrait davantage soutenir financièrement les organisations, comme les Voltigeurs, qui s'occupent de ces événements.

Les Voltigeurs veulent se servir de l'expérience pour continuer à recevoir des événements à grand déploiement, tels le Défi Canada-Russie, le repêchage et autres.