Conditions de travail difficiles pour les préposés aux bénéficiaires

Un préposé aux bénéficiaires sur deux en Mauricie/Centre-du-Québec changerait de métier si c'était à refaire.

Voilà une donnée inquiétante qui ressort d'une récente étude menée par le chercheur et représentant syndical Pascal R. Doyon.

Plus de 400 préposés aux bénéficiaires ont participé à l'étude menée en collaboration avec un professeur de l'UQTR, Ghislain Parent.

Parmi les faits saillants : 93% des répondants jugent qu'ils doivent s'occuper de trop de patients à la fois.

54% des préposés aux bénéficiaires estiment avoir déjà laissé des patients dans un manque de sécurité et 61% dans un manque de confort.

Les chiffres n'étonnent pas Claude Audy,  vice-président régional de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN).

Le groupe représente notamment les préposés aux bénéficiaires du CIUSSS MCQ basés à Drummondville et les environs.