Décès sur la route 239 : la somnolence en cause ?

Un état de somnolence pourrait avoir joué un rôle dans le décès de Yvan Goineau en janvier dernier à St-Germain-de-Grantham.

Roulant vers Drummondville, le véhicule de l'homme de 63 ans s'est engagé dans la voie inverse de la route 239 et il a été percuté par un véhicule lourd.

Dans son rapport d'investigation, le coroner Yvon Garneau conclut à un décès accidentel causé par un polytraumastisme subi lors de la collision.

Il précise toutefois que des traces de Trazodone ont été découvertes dans le sang de la victime.

La concentration sanguine mesurée de ce médicament et ses effets sédatifs peuvent avoir contribué à induire un état de somnolence chez la victime.

Rappelons que les hypothèses de l'alcool ou du cellulaire au volant ont été écartées pour expliquer l'accident tout comme un malaise.

Les enquêteurs ont aussi d'avis que l'état des véhicules, les conditions météo et l'état de la chaussée ne sont pas à mettre en cause pour expliquer l'accident.