Demande d'enquête publique sur les ressources résidentielles

Le Regroupement des ressources résidentielles de la Mauricie/Centre-du-Québec demande de nouveau une enquête publique.

L'organisme accuse notamment le gouvernement d'être responsable de la diminution de places dans le réseau d'hébergement.

La demande d'enquête acheminée au ministère de la Santé dans les derniers mois n'a pas trouvé écho, d'où une nouvelle demande.

Selon le regroupement, les ressources résidentielles sont victimes notamment d'abus de pouvoir, de décisions arbitraires et d'intimidation.

Un nouveau phénomène est par ailleurs observé, comme l'explique le président du regroupement, Pierre Hébert :