Des policiers de la SQ affirment être épuisés

Des policiers de la SQ, dont certains basés au Centre-du-Québec, sonnent l'alarme sur l'épuisement professionnel.

Une policière centricoise s'est confiée de façon anonyme à la Nouvelle-Union, affirmant que les ressources terrains étaient épuisées.

Elle affirme qu'il n'y a pratiquement plus de patrouille et que des policiers doivent régulièrement aider des postes voisins, eux aussi, en manque de personnel.

Même son de cloche d'un policier travaillant dans le district Ouest Mauricie-Lanaudière qui fait état d'un manque généralisé de personnel.

Les policiers ont aussi, semble-t-il, bien du mal à accepter la récente restructuration à la SQ, dont la révision de la desserte autoroutière.

Ce changement prévaut notamment à Drummondville où le poste autoroutier a été fermé pour créer un poste mixte à la SQ de Drummond (St-Joseph).

Toujours selon la Nouvelle Union, des policiers rapportent une confusion dans les opérations courantes de cette transition et disent en subir les contrecoups.