Détresse psychologique chez les infirmières/infirmiers

Le nombre de griefs explose au CIUSSS de la Mauricie/Centre-du-Québec en lien avec le temps supplémentaire obligatoire des infirmières.

Selon Radio-Canada, il y a plus de 930 griefs en cours de traitement au CIUSSS MCQ.

Pour le Syndicat des professionnelles en soins, il s'agit d'un indicateur du niveau élevé de détresse psychologique chez les infirmières et les infirmiers.

La présidente du syndicat, Nathalie Perron, affirme d'ailleurs recevoir un nombre élevé d'appels à l'aide de ses membres.

Entre temps, la direction du CIUSSS de la Mauricie/Centre-du-Québec rappelle qu'elle travaille à éliminer les heures supplémentaires obligatoires.

Récemment, une bonification de poste a été offerte à des infirmières/infirmiers à temps partiel. Le CIUSSS MCQ indique que 500 ont accepté sur les 1800.