DPJ : la FFARIQ rencontre le ministre Lionel Carmant

Famille - Istock CR ThitareeSarmkasat

Lacunes à la DPJ de la Mauricie/Centre-du-Québec : la Fédération des familles d'accueil et ressources intermédiaires du Québec (FFARIQ)  recontre le ministre Lionel Carmant.

Il a été question des suites à donner aux recommandations de l'enquête systémique sur les services dispensés aux enfants famille d'accueil de la région.

La Commission des droits de la personne et des droits de la jeunesse a dévoilé des lacunes très préoccupantes en matière de protection de la jeunesse.

Entre 2013 et 2016, près du tiers des enfants sous la responsabilité de la DPJ en Mauricie et au Centre-du-Québec ont subi des abus physiques ou sexuels dans leur famille d'accueil.

Tout autant de jeunes ont subi de mauvais traitements psychologiques ou de la négligence.

La FFARIQ et le ministre délégué à la Santé et aux Services sociaux, Lionel Carmant, ont notamment discuté du recrutement et la rétention des familles d'accueil.

Il a aussi été question de  l'accompagnement et de la formation des ressources afin d'assurer le bien-être et la stabilité des enfants qui leur sont confiés.

La FFARIQ souhaite que les solutions ne se limitent pas aux régions de la Mauricie et du Centre-du-Québec.