DPJ : le syndicat régional demande de l'aide

L'APTS demande de l'aide pour le personnel professionnel oeuvrant en protection de la jeunesse en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Les travailleurs sont notamment confrontés à une surcharge de travail et beaucoup de détresse psychologique.

L'APTS s'inquiète de la santé des travailleurs, mais aussi de la qualité et de l'accessibilité des services offerts par le Centre jeunesse.

Le syndicat demande au CIUSSS Mauricie/Centre-du-Québec d'agir sans quoi c'est la sécurité des jeunes qui pourraient être en péril.

Dans la région, l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux représente 582 travailleurs en centre jeunesse.