Drummondville: Félix Pagé coupable du meurtre de Roland Baker

Au palais de justice de Drummondville, le jury déclare coupable Félix Pagé du meurtre non prémédité de Roland Baker.

Après 4 jours de délibérations, les 12 jurés ont aussi déclaré coupable l'homme de 25 ans d'outrage à un cadavre. Le jury n'a pas retenu la défense de l'accusé qui clamait son innocence depuis son arrestation. Félix Pagé, qui s’est défendu seul, risque une peine de pénitencier à perpétuité, soit 25 ans.

Les modalités entourant une possible remise en liberté conditionnelle après 15 années de détention risquent d'être débattues devant le tribunal.  Le juge Alexandre Boucher doit rendre sa décision sur le temps d'emprisonnement après les représentations sur sentence qui se tiendront le 13 février au palais de justice de Drummondville.

La famille de M. Baker, qui était présente à toutes les audiences, est soulagée de cette décision et espère maintenant pouvoir reprendre un semblant de vie normale.
 

Récit du drame 

Le 23 mai 2017, une collègue de travail de Roland Baker alerte les policiers puisque ce dernier ne s'est pas présenté au travail, sans avertir personne, ce qui n'est pas dans ses habitudes.

La Sûreté du Québec amorce alors une enquête pour disparition. C'est le lendemain que les policiers découvrent le corps de Roland Baker, 60 ans, dans le sous-sol de sa résidence sur la rue Plamondon à Drummondville. La victime a été poignardée à plusieurs reprises et frappée à l'aide d'un bâton de baseball. L'accusé a ensuite démembré et décapité le corps de sa victime pour ensuite le cacher dans un réfrigérateur du sous-sol. Selon les détails de l'enquête, présentés au procès, Félix Pagé et Roland Baker entretenaient une relation de "voisinage". Selon la preuve de la Couronne, Pagé aurait voulu emprunter la voiture de Roland Baker. Une chicane à ce propos aurait dégénéré et conduit au motif du meurtre. 

La victime, Roland Baker. Crédit photo : Éric Beaupré, Vingt55