Enquête préliminaire pour Normand Brousseau

Arrêté en 2017 par l'UPAC, Normand Brousseau amorce son enquête préliminaire aujourd'hui (mardi) au palais de justice de Montréal.

L'homme d'affaires drummondvillois, ex-vice-président de la firme de génie Teknika HBA (devenue EXP), fait face à 3 chefs d'accusation.

Il est accusé de fraude, complot pour fraude et corruption dans les affaires municipales pour des faits qui auraient eu lieu entre les années 2001 et 2009.

Selon l'UPAC, les accusations ont été déposées en lien avec un système de partage de contrats publics octroyés par la Ville de Montréal.

Le réseau impliquerait des firmes de génie-conseil, des fonctionnaires municipaux et un élu.

L'UPAC estime que le stratagème de contrats truqués totaliserait une somme de 160M$.

Outre Brousseau, 7 autres suspects avaient été arrêtés lors du projet FRONDE, dont Franck Zampino (ex-président du comité exécutif de la Ville de Montréal).