Entrepreunariat : Drummondville au 18e rang du Top 125 de la FCEI

Drummondville se hisse au 18e rang dans le classement des collectivités entrepreunariales au Canada.

Il s'agit d'un palmarès de la Fédération canadienne de l'entreprise indépendante (FCEI).

L'organisation estime que le climat d'affaires que la Ville de Drummondville installe est l'un des plus favorables au développement des PME au pays.

Dans cette 10e édition du rapport "Les collectivités entrepreneuriales", la FCEI compte plus de 9 villes québécoises dans son top 20. L'étude annuelle analyse les caractéristiques entrepreneuriales des 125 agglomérations et régions métropolitaines de recensement les plus peuplées au Canada.

Les villes sont classées selon 13 indicateurs regroupés dans trois catégories spécifiques: la présence, la perspective et les politiques. L'indice est calculé de manière à établir une cote sur 100 pour chaque collectivité analysée. La concentration d'entrepreneurs, le démarrage d'entreprise, le niveau d'optimisme et de réussite ainsi que les politiques fiscales et réglementaires font partie des indicateurs étudiés.
 
La FCEI précise qu'il n'est pas surprenant que les banlieues obtiennent généralement de meilleurs résultats que les grandes villes dans le classement puisque les commerces sont moins taxés en région que dans les grands centres urbains.

Martine Hébert, vice-présidente principale et porte-parole nationale de la FCEI

"Les PME étant la colonne vertébrale de l'économie québécoise, les municipalités ont intérêt à adopter des politiques qui les soutiennent que ce soit en matière de taxation ou de réglementation. Même s'il restera toujours des améliorations à apporter, nous tenons à souligner les efforts des administrations municipales qui travaillent au développement d'un climat d'affaires favorables à l'essor des PME?"

 

La FCEI est le plus grand regroupement de PME au pays, comptant 110 000 membres dans tous les secteurs d'activité et toutes les régions. Elle vise à augmenter les chances de succès des PME en défendant leurs intérêts auprès des gouvernements, en leur fournissant des ressources personnalisées et en leur offrant des économies exclusives.

 

En collaboration avec Hubert Chamberland, stagiaire