Éoliennes de L'Érable : dernière étape du procès sur le recours collectif

Le recours collectif contre Éoliennes de l'Érable entre dans la dernière étape des procédures judiciaires. Le recours s'est amorcé le 4 février dernier à Victoriaville.

Les riverains réclament des dommages et intérêts du promoteur Énerfin. Le dossier est piloté par Yvon Bourque et Jean Rivard et il touche environ 200 propriétaires. L'action en recours collectif s'élève entre 10 et 15 millions $.

Le projet éolien de L'Érable comprend 50 éoliennes situées dans les municipalités de Saint-Ferdinand, de Sainte-Sophie-d'Halifax et de Saint-Pierre-Baptiste.

Selon La Nouvelle-Uion, le tribunal a vu défiler plusieurs témoins plaidant pour le projet et d'autres, venus exposer les inconvénients reliés au projet éolien. Ces derniers ont parlé du bruit relié au chantier, aux camions et aux éoliennes ainsi que des paysages défigurés et des lumières sur les éoliennes.

La juge de la Cour supérieure assignée à l'affaire, Marie-France Vincent, devra trancher à savoir s'il s'agit d'inconvénients qui sont anormaux.

Cette semaine, des témoignages d'experts seront notamment entendus. Les plaidoiries devraient avoir lieu la semaine prochaine. La cause sera ensuite prise en délibéré. La juge Vincent aura 6 mois pour rendre son jugement.