Fin du lock-out à l'Aluminerie de Bécancour

abi

Les 1000 travailleurs de l'Aluminerie de Bécancour ont accepté hier (mardi) l'offre finale et globale de l'employeur à près de 80 %.

Ils étaient en lock-out depuis près d'un an et demi.

Le syndicat est déçu du résultat puisqu'il recommandait un rejet massif de l'offre déposée parce qu'elle n'avait pas été négociée.

Le président, Clément Masse, a d'ailleurs remis sa démission. Il estime que les travailleurs ont dit "oui" par épuisement et sous la menace de fermeture.

ABI devrait reprendre ses opérations à compter du 26 juillet.

La direction souhaite que 85 % des employés reprennent le travail dans un délai de 6 mois et la totalité d'ici 8 mois.