Fin possible des référendums municipaux : des Drummondvillois s'opposent

La grogne citoyenne envers le projet de loi 122 est encore bien présente.

Ce projet de loi vise principalement à reconnaître les municipalités comme des gouvernements de proximité et à augmenter leur autonomie et leurs pouvoirs.

À Drummondville, l'abolition possible des référendums municipaux apporte plusieurs craintes.

Le processus référendaire jusqu'ici obligatoire pour des modifications de zonage pourrait être remplacé par un procédé de requalification.

De l'information serait alors partagée aux résidents lors de consultations en amont. 

Le Groupe des opposants au dépotoir de Drummondville (GODD) estime que le processus ne permettra plus aux citoyens d'être entendus.

Jean-Guy Forcier, porte-parole du GODD :