Frappe contre le trafic de fentanyl

L'enquête policière visant 2 détenus de l'Établissement Drummond, en lien avec le trafic de fentanyl, mène à des arrestations en Chine.

L'an dernier, Jason Boey Berry et Daniel Vivas Ceron ont été inculpés, comme 8 autres personnes, de complot et de trafic de fentanyl aux États-Unis.

Les deux hommes orchestraient des transactions de drogue sur le web à partir de leur cellule du pénitencier de Drummondville.

Ils s'approvisionnaient en Chine et ils envoyaient la drogue à des clients des États-Unis qui distribuaient ensuite la marchandise.

Selon La Presse, cette enquête a permis aux autorités américaines de frapper leur plus grand coup à ce jour contre les exportateurs chinois.

Quatre hommes ont été accusés pour leur rôle dans le commerce international de fentanyl. 

Leur patron, déjà accusé, a été désigné comme un caïd de la drogue.

Du coup, il est illégal pour les citoyens ou les entreprises américaines de traiter avec le résidant de Shanghai ou son entreprise, Zaron Bio-Tech.

À ce jour, ce sont 32 résidants du Canada, de la Chine et des États-Unis qui ont pu être accusés grâce à l'enquête sur Ceron et Berry.

Le fentanyl est un opioïde synthétique environ 40 fois plus puissant que l'héroïne.

La drogue a fait 20 000 morts aux États-Unis l'an dernier. Elle aussi responsable de centaines de décès au Canada dont plusieurs au Québec.

Dans Drummond, le coroner Yvon Garneau enquête sur quelques décès qui pourraient être reliés à une surdose de fentanyl.