Grains : les producteurs demandent à Québec d'agir

Les Producteurs de grains du Québec (PGQ) demandent à Québec d'agir rapidement pour mettre fin à la guerre commerciale qui affecte le secteur du grain.

Les décisions de l'administration Trump déséquilibrent le marché des grains et les producteurs anticipent une baisse de prix des grains.

Cette situation aura des impacts majeurs sur les producteurs de grains du Québec, dont les quelque 1 500 producteurs du Centre-du-Québec.

Le groupe estime que les pertes de revenus pourraient atteindre 80 000$ par producteur l'an prochain pour le secteur du soya et du maïs-grain.

Les PGQ demandent au ministère de l'Agriculture d'agir rapidement et de mettre en place des solutions concrètes et suffisantes.

Ils demandent notamment un programme à court terme pour compenser les pertes directes des producteurs, en réponse au soutien des États-Unis.

Ils souhaitent aussi une adaptation à moyen terme des programmes québécois pour faire face à une période prolongée de bas prix.

Finalement, ils demandent à Québec d'intervenir auprès d'Ottawa afin de prévoir la participation de ce dernier à la riposte nécessaire dans le contexte.

Les Producteurs de grains du Québec représentent quelque 11 000 productrices et producteurs présents dans toutes les régions du Québec. 

Ils cultivent plus d'un million d'hectares de terre, pour un chiffre d'affaires annuel de 1,3 milliard de dollars. 

Les producteurs québécois produisent et commercialisent principalement des grains de céréales (maïs, blé, orge, avoine) et d'oléagineux (soya, canola). 

La production et la transformation de grains représentent ensemble plus de 20 000 emplois au Québec.