"Il ne faut pas paniquer et tomber dans la peur" - A.Sahil

Les commémorations de l'attentat à la Grande Mosquée de Québec ont des répercussions jusqu'à Drummondville.

Rappelons que 6 hommes avaient perdu la vie dans cet événement il y a 1 an aujourd'hui (lundi).

Les musulmans de la région affirment ne pas avoir voulu tomber dans la peur et ont apprécié la solidarité que le reste de la société leur a démontrée.

Ils sont conscients que la violence provient souvent d'une minorité et veulent parler davantage d'ouverture et de dialogue.

Abadallah Sahil est président du Centre communautaire musulman de Drummondville :

 

Par ailleurs, le lieu de rassemblement de la communauté musulmane sur la rue Heriot n'est plus utilisé depuis novembre, car il n'était plus aux normes.

Les démarches devraient se concrétiser sous peu pour trouver un nouvel endroit.

À Drummondville, une centaine de familles fréquentent les activités du centre qui existe depuis 2002.