Immigration : des défis à Drummondville

La pleine intégration des immigrants et des réfugiés demeure un défi à Drummondville.

C'est l'un des constats de la consultation sur la valorisation de la diversité et la lutte contre la discrimination menée par le Regroupement interculturel.

Bien que Drummondville et ses citoyens soient reconnus pour leur accueil, il n'en reste pas moins qu'il existe des problèmes.

Le RID a émis 60 recommandations à l'intention notamment du gouvernement du Québec, de la Ville de Drummondville et du milieu des affaires.

Parmi les recommandations locales, on retrouve la desserte du quartier industriel par les autobus, la création d'activités de sensibilisation pour combattre les préjugés, la mise en place d'incitatifs pour la pratique du sport chez les enfants des nouveaux arrivants et la création de jardins communautaires.

La reconnaissance des immigrants qualifiés est aussi une source de problème. Pierre Langis est membre du Regroupement interculturel Drummond.
 

" Ils arrivent ici et c'est le parcours du combattant. Souvent on ne reconnaît pas leur diplôme ou leurs compétences et on exige qu'ils retournent sur les bancs d'école à faire je ne sais combien d'années de cours, c'est compliqué. Il y a un problème au Québec avec les ordres professionnels."

D'autres recommandations touchent l'amélioration de l'aide aux organismes qui soutiennent les nouveaux arrivants, le fait de revoir le processus d'obtention du permis de conduire, l'amélioration du processus de francisation et la promotion des avantages d'une main-d'oeuvre immigrante.