Infirmière coupable d'inconduite sexuelle

Une infirmière de Drummondville fait face à son Conseil de discipline et pourrait être radiée pour 5 ans.

Selon le Journal de Montréal, Audrey Langlois a plaidé coupable à une accusation d'inconduite sexuelle. 

Elle aurait eu une relation sexuelle avec un patient en mai 2016 alors qu'elle assurait le suivi de son état en consultation externe à l'hôpital Ste-Croix.

L'homme, dans la vingtaine, était suivi en psychiatrie après avoir commis un acte criminel.

Le syndic suggère une radiation de 5 ans comme la loi l'impose à tout professionnel coupable d'inconduite sexuelle.

L'avocat de Mme Langlois veut une radiation de 6 mois. Il estime qu'elle n'est pas une menace pour le public et qu'elle n'a pas d'antécédents disciplinaires.