L'APTS veut poursuivre les négociations

Les pourparlers concernant les ententes de travail dans le secteur de la santé sont encore difficiles en Mauricie et au Centre-du-Québec.

La date butoir du 30 septembre est passée pour parvenir à une entente négociée entre le CIUSSS MCQ et certains syndicats. On fera appel à un médiateur.

C'est le cas notamment de l'Alliance du personnel professionnel et technique de la santé et des services sociaux (APTS).

Le syndicat interviendra ce soir (mardi) à Victoriaville auprès du Conseil d'administration du CIUSSS MCQ afin que les pourparlers se poursuivent.

L'APTS souhaite poursuivre les négociations d'ici à ce que le médiateur intervienne de façon officielle, ce que refuserait le CIUSSS MCQ.

Le syndicat croit qu'il serait possible d'arriver à une entente négocier et souhaite connaître les motifs de ce refus.

L'APTS représente plus de 4 000 personnes en Mauricie et au Centre-du-Québec.

Elle représente plus d'une centaine de titres d'emploi distincts parmi le personnel professionnel et technique.

Il s'agit, par exemple, de biochimistes, audiologistes, diététistes, ergothérapeutes, spécialistes en évaluation des soins, psychologues, travailleurs sociaux, technologues en radio-oncologie, technologistes médicaux, techniciens de laboratoire médical, archivistes médicaux, opticiens... etc.