La loi contre l'avortement en Alabama inquiète

Des organismes de la Mauricie/Centre-du-Québec s'inquiètent des répercussions de la nouvelle loi contre l'avortement en Alabama.

Selon Radio-Canada, les groupes, qui viennent en aide aux femmes sur divers aspects, craignent l'influence que pourraient avoir les États-Unis sur le Canada.

L'État de l'Alabama a voté récemment la loi la plus répressive du pays en matière d'avortement.

Pour plusieurs, dont les intervenantes des CALACS, cette décision est un recul important et créera sans doute des problèmes de santé.

Les dernières données disponibles concernant les avortements dans la région remontent à 2017.

Les autorités de la santé indiquent qu'il y a eu 803 interruptions volontaires de grossesses en Mauricie et au Centre-du-Québec cette année-là.

Les femmes étaient âgées de 14 à 49 ans.