Le CIUSSS MCQ dit non aux sit-in des infirmières

Le CIUSSS Mauricie/Centre-du-Québec hausse le ton face aux nombreux sit-in tenus dans ses différents établissements.

L'organisation est claire, les sit-in ne sont plus sans conséquence. Ce moyen de pression peut être considéré comme une grève illégale.

Le CIUSSS a remis des avis disciplinaires à 19 infirmières qui ont fait un sit-in le 21 avril dernier à Trois-Rivières.

L'hôpital Ste-Croix de Drummondville a été le théâtre d'un seul sit-in au cours des derniers mois. Dans ce cas, il n'y a pas eu de sanctions.

Les infirmières dénoncent ce qu'elles qualifient de "mauvaise gestion à l'interne des absences" ce qui cause un manque de personnel récurrent.

La situation est toujours préoccupante à l'hôpital Ste-Croix selon Brigitte Roy du Syndicat des professionnels en soins infirmiers et cardiorespiratoires.

La mise en oeuvre en juin des rehaussements de poste de quelque 70 infirmières et infirmières auxiliaires devrait donner un coup de main.

L'arrivée des étudiants et étudiantes en soins infirmiers et des externes pour l'été devrait aussi aider à diminuer les impacts de la pénurie de main-d'oeuvre.