Le coroner suggère une révision de dossier médical

Le coroner Garneau émet des recommandations au Conseil des médecins de l'hôpital Ste-Croix de Drummondville en lien avec le décès d'une femme.

Patricia Lemay, 49 ans, a été retrouvée sans vie le 10 juillet 2018 à son domicile de L'Avenir.

Dans son rapport sur ce décès, le coroner Yvon Garneau conclu à une mort accidentelle causée par une intoxication aigüe au méthanol. L'enquête du coroner et de la Sûreté du Québec n'a pas permis de déterminer quel produit la victime a pu ingérer.

L'analyse de la situation laisse croire toutefois que Mme Lemay n'a pas d'histoire suicidaire ni de passé de consommatrice d'alcool ou de drogues. Le rapport d'autopsie révèle toutefois une concentration sanguine mesurée de méthanol de 30mg/dL ainsi qu'une pancréatite.

La dame a été hospitalisée 17 jours avant son décès et les causes entourant sa consultation soulèvent des questions chez le coroner Garneau.

En effet, Mme Lemay a été hospitalisée le 22 juin 2018 pour des maux de tête invasifs. Elle dit aux ambulanciers qu'elle s'est peut-être empoisonnée, mais en précisant que ce pouvait être de source alimentaire. Selon le rapport du coroner, on ne voit pas d'investigation médicale à ce propos au dossier de la patiente.

Diagnostiqué pour une migraine, elle est retourné chez elle le lendemain.

Une infirmière a toutefois noté au dossier que la victime présentait une acidose métabolique importante ce qui suggère une intoxication possible. Le rapport soutient qu'il est probable que Mme Lemay s'est intoxiquée une nouvelle fois dans les jours suivant son retour à domicile.

L'acidose métabolique s'installe quand la quantité d'acides de l'organisme augmente suite à l'ingestion d'un produit qui est ou peut être métabolisé en acide, comme l'alcool méthylique (méthanol), l'antigel (éthylène glycol) ou des quantités excessives d'aspirine (acide acétylsalicylique). De nombreux autres médicaments et poisons peuvent provoquer une acidose. 

 

Extrait du rapport du coroner Yvon Garneau sur le décès de Patricia Lemay : " [...] il semble que le diagnostic d'intoxication au méthanol avec pancréatite n'ait pas été évoqué lors de la visite à l'urgence le 22 juin au matin. Pourtant, les manifestations cliniques principales étaient connues tout comme les résultats d'examen de laboratoire. Ceux-ci pouvaient-ils permettre de poser un diagnostic à ce moment ? [...]"

 

Le coroner Yvon Garneau recommande au Collège des médecins du Québec et au Conseil des médecins, dentistes et pharmaciens de l'hôpital Ste-Croix de Drummondville (CIUSSS MCQ) de revoir le dossier de Mme Lemay afin d'entreprendre les actions appropriées.

 

Extrait du rapport du coroner Yvon Garneau sur le décès de Patricia Lemay : " En effet, en tenant compte de l'ensemble des informations disponibles, la cause du décès est une intoxication au méthanol. Pourquoi aurait-elle été mise en congé sur un diagnostic de migraine? Un antidote aurait-il pu guérir la patiente et ainsi éviter un décès survenant quelques jours plus tard? Autrement dit, si le diagnostic d'intoxication sévère avait été posé en temps opportun et qu'un traitement avait été institué, est-il possible de croire que le décès de Mme Lemay aurait pu être évité?"