Le mouvement Dressember au Cégep de Drummondville

Le Cégep de Drummondville participe au mouvement Dressember pour dénoncer l’esclavage sexuel et le trafic humain à l'initiative de deux étudiantes du Cégep, Rachel St-Laurent et Élisa Thériault.

Le Cégep de Drummondville participe au mouvement Dressember pour dénoncer l’esclavage sexuel et le trafic humain.

La communauté collégiale est invitée à porter la robe, pour les filles, et la cravate, pour les garçons, durant tout le mois de décembre.

Le mouvement a été créé en 2009 par une Américaine issue du milieu de la mode pour sensibiliser à la cause qui a maintenant permis de récolter plus de 5 millions $.

Les fonds recueillis servent à mettre en place des programmes d’assistance aux victimes, des outils de formation pour les forces de l’ordre, le personnel des hôpitaux et les autorités responsables, à soutenir financièrement la représentation juridique des victimes.

Deux étudiantes du Cégep, Rachel St-Laurent et Élisa Thériault, ont initié le mouvement local. Vous pouvez donner en ligne à leur équipe « Porter la liberté ».

Pour en savoir plus sur Dressember.