Legault renouvelle sa confiance envers Lamontagne

Le premier ministre François Legault renouvelle sa confiance envers le ministre de l'Agriculture, André Lamontagne. Le député de Johnson a placé la CAQ dans l'embarras à la suite de déclarations contradictoires sur le congédiement du lanceur d'alerte Louis Robert.

Les partis d'oppositions ont profité de la rentrée parlementaire hier (mardi) pour dénoncer les cafouillages du ministre de l'Agriculture. Malgré tout, François Legault a renouvelé sa confiance envers André Lamontagne. Il a plutôt rejeté le blâme sur le sous-ministre du MAPAQ, Marc Dion. Le premier ministre a demandé à la Protectrice du citoyen de mener une enquête sur les circonstances entourant le renvoi du fonctionnaire. Le ministre Lamontagne, quant à lui, a refusé de répondre aux questions des journalistes.

Expert dans le secteur des grains, Louis Robert avait dénoncé l'ingérence du secteur privé dans le travail du Centre de recherche sur les grains sur l'usage des pesticides. Le président du C.A. de CÉROM, Christian Overbeck, est aussi président des Producteurs de grains du Québec. Selon l'agronome, les chercheurs feraient l'objet de pressions et même d'intimidation de la part du secteur privé.

Il a été congédié le 24 janvier pour avoir transmis un document confidentiel à un journaliste et pour avoir contrevenu à ses obligations de discrétion.