Manifestation des travailleurs de la santé

Des travailleurs de la santé manifestent à Drummondville pour une pleine expérience des salariés de l'État.

Ils étaient plusieurs centaines devant le Centre Frederick Georges Heriot pour protester contre leur nouvelle structure salariale mise en place le 2 avril.

Ce changement, imposé par Québec, pénalise surtout les travailleurs d'expériences, notamment chez les préposés aux bénéficiaires.

Josée Marcotte est vice-présidente de la Fédération de la santé et des services sociaux - CSN

" Le préposé aux bénéficiaires que ça fait 20 ans qu'il est dans le réseau [du CIUSSS MCQ], il est au 5e échelon. Ce qu'on vient faire, c'est de lui dire que finalement tu ne seras plus au 5e échelon, tu seras au 4e échelon. Non seulement tu ne fais pas reconnaître ton expérience, en plus tu vas avoir un salaire moindre. "


Pour Pascal Bastarache, président du Syndicat du personnel paratechnique, des services auxiliaires et de métiers, il s'agit d'un affront du CIUSSS MCQ.

" On va se le dire, la "non-reconnaissance" de notre expérience de travail s'ajoute à une liste de situations vraiment aberrantes que l'ensemble des salariés du réseau doit vivre tous les jours. On peut parler spécifiquement à Drummondville de l'abus du temps supplémentaire obligatoire de la part des gestionnaires, de l'absence de congé autorisé, également la surcharge de travail qui est présente jour après jour sur le dos des salariés, une situation qui selon moi fait quand même plaisir à la direction, car elle peut quand même continuer de faire semblant d'être en mesure de donner tous les services à la population quand même. On commence à être extrêmement épuisé ici et avec des mesures comme la non-reconnaissance de notre expérience de travail, on ne se demandera pas pourquoi on a une pénurie de main-d'oeuvre dans le réseau en ce moment. "

 

La convention collective des travailleurs de la santé du secteur public prendra fin le 31 mars 2020.

Des assemblées syndicales sont prévues à la fin du mois (28-29-30 mai) afin de préparer les prochaines négociations. 

La tournée s'arrêtera le 28 mai à Drummondville. Les salaires, les conditions de travail et l'ajout de ressources seront notamment au coeur des négociations.

 

Josée Marcotte est vice-présidente de la Fédération de la santé et des services sociaux - CSN

" Ça va être un moment important puisque le réseau de la santé n'a jamais été aussi mal en point tant au niveau des conditions de travail que des conditions salariales qui ne sont pas du tout compétitives avec d'autres secteurs, d'autres entreprises privées et dans un contexte de pénurie de main-d'oeuvre, il y aura un coup de barre à donner. "