Plusieurs professeurs agressés dans Drummond

Plusieurs cas d'agressions contre les profs sont rapportés chaque année à la CNESST en Mauricie/Centre-du-Québec.

L'organisation affirme ouvrir en 6 et 12 cas de lésions par année depuis 2005. Tous les cas sont attribuables à la violence en milieu de travail.

Pour le président du Syndicat des enseignants de la région de Drummondville, Guy Veillette, le chiffre pourrait être plus élevé.

Il est d'avis que plusieurs profs victiment de violence se tournent vers les congés de maladie plutôt que vers la CNESST.

Au Québec, selon le Devoir, les agressions envers les profs ont augmenté de 50 % en 10 ans.

La CNESST a ouvert 420 dossiers de lésions dans les écoles en 2015.

Il est question de violence verbale, mais aussi de morsures, de gifles et de coups, et ce, parfois dès la maternelle.